Société / Développement : Coopération L’Association Lueur d’Espoir pour le Togo et Graines de Pays ont signé une convention de partenariat

Définir les conditions et les modalités de coopération selon le principe de réciprocité Sud/Nord – Nord/Sud pour un monde plus juste et solidaire (équité/sens) tel est sans aucun doute la motivation de la signature d’une convention de partenariat et d’échanges entre une association Togolaise et sa consœur de la France.

Il s’agit de l’Association dénommée Lueur d’Espoir pour le Togo (LET) et de l’Association dénommée Graines de Pays (GdPays), toutes deux régies par la loi numéro 40-484 du 1er juillet 1901.

La convention de coopération signée s’inscrit dans une logique de développement durable pour les territoires et ses acteurs, sur les dimensions sociales, de santés, culturelles, économiques et environnementales.

A travers ses actions, les deux structures veilleront à améliorer la qualité de vie des habitants, mobiliser les équipes opérationnelles, générer du progrès social et de l’essor économique pour les territoires.

L’accord de partenariat a été signé au nom de l’Association Lueur d’Espoir pour le Togo (LET) par son Président, M. KALEPE Yao Dziedzom et au nom de l’Association Graines de Pays (GdPays) par Mme Elisabeth GARAT, Directrice Générale , par délégation de son Président M. Jean Pièrre VEYSSEYRE.

La Rédaction de Referencetv.tg et de Plume Libre vous propose de lire l’intégralité de la Convention de Coopération entre l’Association Lueur d’Espoir pour le Togo (LET) et l’Association Graines de Pays (GdPays).

L’accord a été donc signé le vendredi 24 juillet 2020 au siège de l’Association Lueur d’Espoir pour le Togo.

Emmanuel Vivien TOMI

                                                                           Refencetv.tg et Plume Libre

                                                                           www.referencetv.tg

 

CONVENTION DE COOPERATION

ENTRE :

L’association dénommée LUEUR D’ESPOIR POUR LE TOGO, association aux prescriptions de la loi numéro 40-484 du 1er Juillet 1901, dont le siège est situé à Lomé (TOGO), quartier Aflao Gakli 101 Rue Avélétui, sous le numéro de récépissé 1086 / MATDCL / SG / DPLAP / DOCA.

Représentée par son Président, Monsieur KALEPE Yao Dziedzom

Ci-après dénommée « LET »

ET

L’association dénommée GRAINES DE PAYS (GdPays), Association régie par la loi 1901, dont le siège est située à Chantilly (France) au 4, allée du Bosquet, sous le N° Préfecture : W604003534-N°SIRET : 791 656 978 00016 – Code APE : 9499Z et Organisme de formation enregistré sous le numéro 22 60 02880 60

Représentée par son Président, Monsieur Jean-Pierre VEYSSEYRE

Ci-après dénommée « GdPays »

PREAMBULE

La présente convention est issue d’un premier contact entre les deux associations dès le 3 février 2020, avant même la période de confinement liée au COVID 19 et des premiers enseignements tirés de cette situation si particulière.

Lors de leurs premiers échanges Yao KALEPE, Président de LET, et, Elisabeth GARAT, directrice de GdPays, ont pu définir les contours de leurs attentes respectives, avec une volonté commune, construire dans l’action / conjuguer leur talents.

LET avec l’objectif de promouvoir son pôle culturel tout en générant de l’activité économique.

GdPays avec l’objectif d’enrichir son pôle « Lien social », en particulier sur la question des échanges entre les générations.

Les gouvernements se sont assurées de leur légitimité respectives par l’envoi de l’ensemble des documents officiels (Statuts – Récépissé de déclaration – Parution au Journal Officiel)

A ce jour deux actions sont menées conjointement en distanciel (Visio)

  • La coanimation d’un atelier gym dansée : Gym/GdPays – Percussions/let (Tous les mardis depuis le 9 juin 2020)
  • L’organisation d’un spectacle en ligne (le 20 juin 2020)

Ce qui leur a permis de montrer et démontrer, en tenant compte de leurs attentes respectives, leurs capacités à s’adapter en temps réel en s’appuyant sur leurs ressources humaines pour LET et financières pour GdPays.

  1. Rappel Objet et Moyens de LET et GdPays tels que définis dans leurs statuts respectifs

LET

Objet : promouvoir l’éducation et la santé, contribuer au développement social des populations et permettre le brassage culturel en mettant en valeur la culture africaine.

Moyens :

  • Nouer d’étroites relations de coopération avec les organismes sœurs
  • Organiser des activités culturelles (concerts, ateliers, chantiers solidaires pour les jeunes)
  • Solliciter une assistance technique et financière auprès des agences de développement nationales et internationales, les services gouvernementaux chargés du développement et des institutions financières pour le développement économique et social des couches défavorisées

GdPays

Le laboratoire des dynamiques territoriales au Nord et au Sud

Objet : création, gestion, développement et animation d’initiatives locales pour un développement durable des territoires en France et à l’international

Moyens :

Accompagner la mise en œuvre et en réseau d’actions et/ou d’activités créatrices, d’activités économiques et/ou génératrices de lien social

Informer, conseiller et former les acteurs dans la mise en œuvre des projets dans les domaines de la gestion financière, sociale et de la communication

Favoriser la promotion sociale et professionnelle des personnes et des groupes en particulier ceux en difficulté

Editer des documents sur tout support présent et à venir

  1. Objet de la convention

La présente convention a pour vocation de définir les conditions et les modalités de coopération entre les deux associations selon le principe de réciprocité Sud/Nord —Nord/Sud pour un monde plus juste et solidaire (équité/sens).

La présente convention s’inscrit dans une logique de développement durable pour les territoires et ses acteurs, sur les dimensions, sociale, de sante, culturelle, économique et environnementale.

A travers ces actions, les deux structures veilleront à améliorer la qualité de vie des habitants, mobiliser les équipes opérationnelles, générer du progrès social et de l’essor économique pour les territoires.

Dans le respect des orientations fixées par les instances représentatives concernées en termes de politiques et de dispositifs publics, en particulier le respect des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

  1. Les pôles d’activités définis à la signature de la convention

Ils sont à ce jour au nombre de 5 pôles :

Pôle « Education »

Pôle « Santé communautaire »

Pôle « Culture et interculturalité

Pôle « Ecotourisme/Agropastoral »

Pôle « Numérique »

Au travers le développement en interactions de ces 5 pôles, il s’agit à tous les âges de la vie de :

  • Valoriser les savoir-faire, savoir-être, savoir devenir
  • Offrir et partager des clés de compréhension
  • Ouvrir nos réseaux respectifs

Pour révéler les talents et soutenir les initiatives portées par les individus et les groupes.

Les concepts associés

Pédagogie active tout au long de la vie

Santé communautaire/empowerment

Interculturalité

Ecologie de la connaissance

Economie circulaire

Accompagnement aux changements

  1. Les premiers contours de notre engagement réciproque

Ils ont été définis conjointement LET et GdPays en s’appuyant sur nos compétences et les premières actions menées en partenariat.

  • La continuité des actions engagées depuis juin 2020 (Ateliers gym dansée, spectacles en ligne) ; en visioconférences

Des actions qui nous ont permis de mesurer notre capacité à faire ensemble, mobiliser dans l’action les équipes, valoriser les savoir-faire et des savoir-être des habitants, générer des revenus pour nos deux structures.

Nous avons commencé à tirer les enseignements de cette expérience initiée en période de confinement COVID 19.

En particulier, la question des usages du numérique dans les relations Nord/Sud, la prévention des risques sanitaires, les échanges de savoir et de pratiques couplant bien-être et culture.

  • L’organisation d’un chantier de volontaires autour des 3 pôles existants, et, à venir, en particulier autour d’un projet émergent, la création d’un pôle agropastoral
  • La réalisation d’un audit de développement Nord/Sud — Sud/Nord à partir de l’expérience menée conjointement depuis février 2020, des enseignements tirés liés à la situation COVID 19.

Une thématique émerge : pour un usage humain du numérique au service de la coopération Nord/Sud — Sud/Nord.

GdPays s’engage à partager son expérience dans les domaines de la coopération décentralisée, son expérience dans l’accompagnement au numérique des personnes fragilisées et ses connaissances des champs sociaux et médicosociaux.

  • La réponse conjointe à un appel à projets du ministère des affaires étrangères français sur le développement du volontariat au Sud.

 

  1. Communication

Tous les supports seront validés par les deux associations ainsi que leur diffusion sous quelques formes que ce soit présentes ou à venir.

Les financeurs devront être mentionnes dans les différents documents dans le respect de la charte graphique de chacun d’eux.

  1. Moyens financiers et gestion financière

Les apports de fonds pourront provenir de :

  • Financements publics,
  • Fondations, Club services
  • Campagnes de crowdfunding
  • Ventes de prestations
  • Dons
  • Valorisation du bénévolat et du volontariat
  • Mécénat de compétences.

Et tout autre moyen présent et à venir

Avec l’accord express des deux parties.

Chacune des associations s’engage à fournir chaque année un état détaillé des comptes correspondant aux actions engagées au titre de la présente convention afin de répondre aux demandes des différents financeurs concernés.

Ainsi qu’un bilan d’activités reprenant l’ensemble des actions engagées.

  1. Développement des partenariats au nord et au sud

Afin d’assurer la mise en œuvre des projets, les deux associations s’engagent à mobiliser leurs ressources internes et leurs réseaux respectifs, sur les dimensions organisationnelles, ressources humaines, administratives, financières et d’évaluations.

  1. Durée de la convention

La présente convention est fixée pour une durée de 5 ans renouvelable par tacite reconduction.

Elle pourra être revue avec l’accord des deux parties avant l’échéance des 5 ans sous forme d’avenants à la présente convention.

Chacune des parties se réserve le droit de mettre fin à la présente convention par l’envoi d’un courrier recommandé avec accusé de réception avec un délai de préavis de 6 mois.

  1. Gestion des litiges

En cas de litiges, les deux structures pourront nommer un ou plusieurs médiateurs.

Sans accord possible, la juridiction compétente sera celle correspondant à la partie demandeuse.

Fait A Lomé (Togo), le 24/07/2020

En 2 exemplaires

Pour l’Association                                         Pour l’Association

Lueur d’Espoir pour le Togo                            Graines de Pays

Yao Dziedzom KALEPE                             Elisabeth GARAT

Président                                                      Directrice générale

Par délégation de son Président     

Togo /Décentralisation : Les nouveaux maires et leurs adjoints vivent un calvaire sans précédent

 

Les maires, leurs adjoints et les conseillers municipaux, tirent véritablement le diable par la queue et vivent un calvaire sans précédent depuis leurs élections en juin et août 2019 et la prise de fonction.

Les membres de l’Exécutif des communes du Togo semblent être oubliés ou laissés sur le carreau et surtout en cette période de covid 19 .

Certains d’entre eux, surtout les nouveaux vivent des conditions misérables et ne savent à quels saints se vouer.

Et pourtant, un arrêté interministériel fixe les indemnités des Maires,  de leurs adjoints et des Conseillers Municipaux.

Certains maires et adjoints au maire évitent de justesse de prendre des motos pour rejoindre leurs postes. Situation misérable, conditions de vie pénibles, véhicules de service inexistants.

Après plus de 32 ans, le Togo a renoué avec les élections municipales, les précédentes élections remontent à 1987.

Le scrutin a eu lieu le 30 juin 2019 et le 15 Août 2019, après plus de 27 ans de reports consécutifs. L’élection des maires et adjoint a eu lieu courant septembre 2019. Les citoyens Togolais ont eu à élire 1527 Conseillers municipaux pour les 117  communes.

Au total 117 maires seront donc élus par les paires pour remplacer les présidents de délégations spéciales nommés auparavant par le Président de la République.

Environ 565 listes se sont affrontées au cours d’un scrutin proportionnel plurinominal suivant ‘’la méthode du plus fort reste’’ pour remplacer les délégations spéciales.

Suivant les textes en vigueur, il appartient aux élus locaux d’élire les deux tiers du futur Sénat.

Mais dans quelles conditions les Maires et leurs adjoints accomplissent ils leur mission, pratiquement un  an âpres les municipales ?

Nous y reviendrons.

Plume Libre et Referencetv.tg

Société / Développement : L’ONG RAFSET a procédé au lancement du projet ‘’AMELEMIASSI’’

 

Le mercredi 1er juillet 2020 dans la matinée, l’ONG RAFSET : le Réseau Africain pour la Formation, la Science et l’Emergence des Talents   a procédé au lancement officiel de son projet social ‘’AMELEMIASSI’’. C’était à son siège à Klikamé à Lomé, la capitale Togolaise.

Assistance médicale, aide à l’éducation, assistance professionnelle et juridique, banque alimentaire, réalisation de travaux d’intérêt commun et la sensibilisation pour la lutte  contre Covid-19 et autres maladies constituent l’essentiel des programmes d’activités du projet ‘’Amelemiassi’’.

Pour RAFSET, le monde a besoin de solidarité et chaque citoyen devrait contribuer à apporter une assistance aux autres.

C’est le Directeur Exécutif de l’ONG RAFSET, l’Honorable Député Innocent KAGBARA qui a procédé au lancement du projet ‘’Amelemiassi’’, c’était au cours d’une conférence de presse, le 1er juillet donc à Lomé.

Pour M.KAGBARA, l’objectif principal  du projet est de:

-Fournir des Kits alimentaires mensuels et du matériel de protection aux familles démunies du Togo.

-Sensibiliser les populations sur la pandémie du COVID-19 et leur distribuer du matériel de prévention.

-Assister les populations désœuvrées sur le plan psychologique, juridique, médical et professionnel.

-Faire une cartographie de la situation économique et sociale du Togo en répertoriant les personnes ébranlées par la crise sanitaire liée au COVID-19.

Le Réseau Africain pour la Formation, la Science et l’Emergence des Talents : RAFSET est une ONG internationale, avec un accord de siège à Lomé au Togo, créée le 25 Avril 2003 et enregistrée sous le numéro N° 00054 / MISD-SG-DAPSC-DSC.

Le RAFSET œuvre dans l’humanitaire avec des domaines d’intervention tels que la veille citoyenne, la gouvernance, l’action sociale, le développement durable, la psychologie, l’éducation civique, la recherche et le panafricanisme.

Plume Libre et Referencetv.tg  

Société : Lutte contre le coronavirus L’association J.B.B.A.D lance officiellement son projet d’assistance aux foyers démunis

 

Le mardi 23 juin 2020, l’Association Jeunes du Bon Berger en Action pour le Développement (J.B.B.A.D) a procédé au lancement officiel de son projet d’appui en vivres et non vivres aux familles démunies.

Intitulé : ‘’un geste pour sauver une vie de la pandémie de covid 19 au Togo’’, ce projet veut soutenir par les vivres et non vivres les foyers démunis et donc la population à la base pour aider à mieux lutter contre le coronavirus.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie officielle de lancement du projet. Notamment le Maire de la Commune d’Agoè – Nyivé 3, l’Adjoint au Maire et Député à l’Assemblée Nationale, le Chef Canton et les chefs traditionnels, les responsables de comités de Développement, des responsables religieux, des responsables de médias et autres encore.

Suivant le Président de l’Association Jeunes du Bon Berger en Action pour le Développement : JBBAD, Révérend Pasteur Ouro KODJO : ‘’il s’agit d’aider les familles démunies à disposer dans la mesure du possible du minimum vital pendant cette période de lutte contre le coronavirus’’.

C’est le maire d’Agoè-Nyivé 3, M.ADONKANU Yawo qui a prononcé le discours officiel de lancement du projet de la JBBAD.

Le Maire d’ Agoè-Nyivé 3 a déclaré entre autres : ‘’le projet intervient dans le cadre des activités de développement en faveur de la population à la base et participe à la lutte contre la pandémie de coronavirus’’.

  1. ADONKANU a réitéré ses félicitations à l’Association et a encouragé ses responsables à continuer leurs œuvres sociales qui participent au développement de la communauté.

Le discours officiel de lancement du Maire d’Agoè-Nyivé 3 a été précédé par plusieurs autres interventions notamment : celle du Président de l’Association Révérend Ouro KODJO, qui a souhaité la bienvenue aux personnalités et à l’assistance.

Le Secrétaire Général de JBBAD, Pascal AHALI a présenté l’association alors que M. Malouh ATABRE, Chef du projet a expliqué le processus de l’action à mener.

Le Chef Canton de Vakpossito Togbui Komlan Aziagbede  Hossou IV et l’Adjoint au Maire et Deputé à l’Assemblée Nationale Denis KOUDOAGBO ont félicité JBBAD pour l’initiative.

Après les discours, place est faite pour une remise symbolique de Kits.

JBBAD compte donner des Kits aux familles démunies des six villages de la commune d’Agoè-Nyivé 3 et aller au delà du Grand Lomé.

L’Association Jeunes du Bon Berger en Action pour le Développement (JBBAD) a pour but de contribuer à l’amélioration des conditions de vie socio-économique des communautés de base dans une approche de développement humain durable et participatif.

Le projet ‘’un geste pour sauver une vie de la pandémie de covid 19 au Togo’’ est un projet d’assistance sociale porté par l’Association ‘’Jeunes du Bon Berger en Action pour le Développement’’ (JBBAD). Il s’adresse à 800 ménages vulnérables pendant et après la crise sanitaire (COVID-19) au Togo d’abord dans la commune Agoè-Nyivé 3.

Ce projet contribuera à l’amélioration des conditions de vie sociale et psychologique des communautés pendant et après la crise.

‘’Le projet s’inscrit dans la vision de solidarité nationale de lutte contre la propagation du virus et des recommandations du Gouvernement togolais pour stopper le mal ‘’suivant Révérend Ouro KODJO, Président de l’Association.

Voir aussi la vidéo sur Referencetv.tg.

 

Emmanuel Vivien TOMI

 Kossi N’SOUGAN, Edwige KPETO et Victorine LOKO

Referencetv.tg et Plume Libre

Lutte contre le covid-19 Le PDP sur tous les fronts avec son opération résilience covid 19

 

C’est sans doute l’un des partis politiques de  l’opposition les plus actifs sur le terrain depuis le déclenchement de la pandémie du covid 19 au Togo.

Communiqués de presse, propositions de solutions, dons tous à azimuts, sensibilisation, et autres le parti démocratique Panafricain de l’honorable Innocent kagbara vole dans tous les sens pour apporter sa modeste contribution dans la lutte contre le coronavirus.

Objectif noble pour un parti politique de l’opposition dans cette période de pandémie.

En effet, depuis quelques mois la pandémie du covid-19 fait des ravages dans le monde entier et notre pays le Togo voit le nombre de contaminations augmenter de jour en jour.

Le PDP, soucieux des effets ravageurs de cette maladie est sur tous les fronts.

Après les médias de la place, Ie président du PDP, l’honorable Innocent kagbara a fait don de Bavettes  et de dispositifs de lavages des mains aux rédactions des radios Nana FM, Metropolys et la tv2.

Après les médias, la commune de Baguida a bénéficié d’un don de vivres et de non-vivres du président national du PDP.

Notons que la cérémonie de remise de dons s’est déroulée en présence de la conseillère du PDP Chargée du volet social de l’opération résilience covid 19 Madame Dédé Messan.

Cette opération humanitaire dénommée Opération résilience  pdp covid 19  lancé dans le golfe 6 ce 09 avril 2020 s’étendra à d’autres localités précise les responsables du PDP.

Les dons du PDP sont composés de kits de lavage des mains et des vivres pour des familles vulnérables.

 

www.referencetv.tg

Lutte contre le coronavirus au Togo Le PDP d’Innocent KAGBARA est au front contre le fléau et fait sa part

 

Propositions concrètes au Gouvernement, exhortation et encouragement de tous ceux qui sont au front pour lutter contre ce fléau, don de matériel de lutte contre le mal , recommandations régulières rappel des consignes  à la population et aux acteurs concernés, réflexion et autres , le Parti Démocratique Panafricain (PDP) du député Innocent KAGBARA est  en lutte permanente contre le coronavirus.

Le député Innocent KAGBARA  fait partie de ces rares  leaders  politiques qui s’investissent pour aider la population à combattre le covid 19.

Nous vous  proposons de découvrir les textes les plus récents du PDP notamment à propos  des ‘’mesures barrières prises par le gouvernement: le couvre-feu’’ ; les nouvelles propositions du parti pour le bien de tous ; une pensée pour les victimes invisibles du covid 19 et autres.

 

A propos des mesures d’accompagnement prises par le gouvernement.  Le PDP fait de nouvelles propositions pour le bien de tous :

– l’État doit imposer un moratoire pour les trois (3) prochains mois dans le but de régler les factures d’électricité et d’eau de ceux qui ne sont pas concernés par la tranche sociale.

– Revenir définitivement sur la décision d’interdiction des engins à deux roues de prendre des personnes car elle est contre-productive pour de multiples raisons.  Son application sera compliquée et  trop coûteuse pour l’état.

– Le couvre-feu doit être repoussé de 22 H à 6 H du matin et permettre au secteur informel de nuit de pouvoir fonctionner normalement tout en formant la force spéciale  pour éviter des bavures.

– Pour réduire les charges en ces temps difficiles, tout bailleur suspendra la perception du loyer pour deux (2) mois au moins. Une négociation entre le bailleur et le locataire doit se faire pour déterminer un échéancier de payement.

– Les transports terrestres assurés par les compagnies publiques seront totalement gratuits pour l’ensemble des usagers.

– Pour préserver le  pouvoir d’achat des travailleurs, il faut  la mise en place d’une allocation de chômage technique, entre 50 et 70% du salaire brut mensuel hors primes supportée par l’État.

– Dans le but d’apporter une aide alimentaire aux personnes en situation de détresse et d’urgence, l’État doit injecter 10 milliards de francs CFA pour créer une banque alimentaire, 5 millards dans l’immédiat pour donner à chaque foyer sans distinction le souffle de vie (un sac de riz de 25 kg, un sac de maïs, de l’huile, du sucre, un carton de poulet de chair, un carton de poisson… ) sur l’ensemble du territoire car dans cette situation tout le monde est vulnérable. Les 5 milliards restants  serviront à alimenter la banque alimentaire en vue de revenir en aide aux personnes vulnérables.

– Un fonds de garantie des banques de financement d’urgence de 100 milliards de francs CFA doit  immédiatement permettre de régler les besoins urgents des entreprises ( loyer, salaires et fonds de roulement) avec un différé de payement de six (6) mois.

– Des remises d’impôt  accordées aux entreprises citoyennes qui préserveront l’emploi en faisant montre de solidarité et d’exemplarité dans cette crise.

– Reduction de moitié des coûts de communications.

Pour le PDP , ‘’ Personne ne doit être laissé de côté’’.

Et le parti ajoute : « Ensemble, nous surmonterons cette crise car ce sont les épreuves qui nous fortifient et doivent nous rendre encore plus solidaires ».

  1. KAGBARA dit aussi « Je demande à tous de prendre soin de soi, sa famille, ses proches et des personnes vulnérables en appliquant les mesures barrières édictées par le gouvernement. L’ Afrique a une résilience formidable par rapport à cette pandémie et ensemble avec la volonté de tous à travers nos maigres ressources et l’ingéniosité, les moyens de surmonter et de gagner cette guerre sanitaire sont possibles ».

Et ce n’est pas tout.

 

 

Le parti se prononce sur les mesures barrières prises par le gouvernement: notamment le couvre-feu.

Le PDP touche du doigt la bavure policière lors du couvre-feu et dit entres autres :

‘’Il nous a été donné de visualiser certaines vidéos et images qui circulent sur les réseaux sociaux depuis le début du couvre-feu décrété par le Président de la République, Son Excellence M. Faure GNASSINGBÉ. Des images et vidéos à couper le souffle et qui polluent l’image du Togo.

J’en appelle au  sens élevé du patriotisme et du professionnalisme de nos forces de sécurité et de l’ordre lors du couvre-feu. Les bavures policières n’honorent pas en ce temps d’urgence sanitaire. Il est bien vrai, le Togo est en guerre mais l’ennemi n’est pas le compatriote qui est molesté. Les coups et blessures doivent être prohibés. L’ennemi commun c’est le COVID-19. Les fauteurs de troubles doivent être identifiés et punis. Et nous saluons la sortie du ministre de la sécurité  sur les médias.

Le numéro vert indiqué par le ministre de la sécurité suite à son passage sur les ondes de victoire FM doit être communiqué aux citoyens afin de dénoncer ces agents qui se donnent à ce vilain plaisir’’.

Le parti déclare ‘’Notre pays n’a nullement besoin d’un quelconque soulèvement à l’heure actuelle’’.

Pour finir, le PDP appelle au bon sens des concitoyens à respecter scrupuleusement les consignes données par les autorités compétentes. Le couvre-feu est décrété pour freiner la propagation du virus. Personne n’a le droit de défier l’autorité. Respectons tous les instructions édictées.

 

L’Honorable Député   Innocent KAGBARA , Président du PDP rend hommage aux  victimes invisibles du covid 19 en ces termes :

 

Une pensée pour les victimes invisibles du covid 19.

Je veux rendre hommage à toutes celles et ceux qui vont supporter l’auto- confinement dans la solitude la plus totale, la peur, le manque, mais aussi la violence domestique.

Je souhaite que nous ayons une pensée pour ces personnes qui vivent dans de minuscules logements, parfois insalubres, seuls ou en famille. Ces personnes qui vivent de petits boulots au jour le jour sans économie, sans protection sociale. Le secteur informel de notre pays. Ces femmes battues qui, sans les indispensables soupapes que leur procuraient le travail ou les courses, ne peuvent plus échapper à leur bourreau. Ces enfants maltraités qui ne connaîtront pas de répit au cours des prochaines semaines. Toutes les personnes qui au nom de la précaution sanitaire vivent l’auto-confinement comme consignés à résidence sans appel possible. Les services sociaux comme les services de police ne pourront plus agir avec autant de facilité et les indispensables liens sociaux qui servaient de bulle d’oxygène disparaissent.

Je ne veux pas rester dans une vision trop noire de la situation mais notre société est complexe et nous devons tenir compte de tout et de tous dans ces moments.

Je vais aussi rendre hommage au Gouvernement qui prend des mesures d’une incroyable impopularité et d’une grande violence pour préserver la santé du plus grand nombre et à notre économie de sortir de cette douloureuse parenthèse dans les meilleures conditions possibles.

Nous sommes au pied de la courbe épidémique et nous n’avons pas fini de scruter quotidiennement son évolution et ses conséquences. Il nous faut donc garder notre humanité, cultiver notre bienveillance et contribuer à la solidarité chaque fois que c’est possible.

Que Dieu bénisse le Togo.

Hon Innocent KAGBARA

 

www.referencetv.tg

Lutte contre le covid 19 Sensibilisation par les volontaires de la mairie d’Agoe-Nyivé 3 : une expérience à imiter dans les autres communes

 

La pandémie du coronavirus  continue par faire des dégâts un peu partout.

Le Togo notre pays n’est malheureusement pas épargné. Il a enregistré  des cas de contamination et déjà de décès suivant les informations officielles.

Sensibiliser la population, insister sur le respect des recommandations et consignes du Gouvernement  et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),

rappeler l’importance de l’application des mesures barrières tels sont entre autres les objectifs de ce projet de la Mairie d’Agoe-Nyivé 3. La principale mission des  volontaires de la mairie est donc de faire prendre conscience à tous .

La pandémie du coronavirus ne connaît pas de frontières et il est important que chacun se lève contre ce mal.

Pour le maire de la commune d’Agoe Nyivé 3, ADONKANU Yawo : «  il est très important de faire prendre conscience à tous pour que la lutte soit globale ».

C’est donc avec les maigres moyens de bord et la détermination des volontaires que la mairie d’Agoe-Nyivé 3 arrive à piloter ce projet de sensibilisation pour la lutte contre le coronavirus depuis le 20 mars 2020.

Tout à  donc commencé par des séances de formation sur le coronavirus et le processus de sensibilisation par les voies de communication au cours d’une crise sanitaire comme celle de la pandémie du covid 19.

Deux formateurs principaux ont donc animé les sessions pour d’une part donner les outils qu’il faut aux volontaires pour se mettre en ordre de bataille et d’autre part les encadrer pour la réussite de cette mission de communication sur le fléau du covid 19.

C’est donc Docteur Prisca TALBOUSSOUMA du district Sanitaire d’Amoutievé et M. TOMI Emmanuel Vivien , Journaliste, Directeur de Plume Libre et Conseiller en Communication qui ont assumé la Formation des Volontaires.

Ceux-ci sont sur le terrain munis de badges, de documents sur le coronavirus et des moyens de communications au public comme les mégaphones.

Les volontaires sensibilisent sur ce qu’il faut savoir sur le coronavirus.

  • Qu’est-ce que le Coronavirus ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent créer des maladies chez l’homme et chez l’animal. Chez l’être humain, plusieurs coronavirus peuvent entraîner des infections respiratoires (du simple rhume à des maladies plus graves ( par exemple : le SRAS / syndrome respiratoire aigu sévère) et parfois même le décès des gens atteints.

La COVID-19 (Coronavirus Disease 2019 ou Maladie à Coronavirus 2019) est la maladie infectieuse causée par un nouveau coronavirus découvert en Chine en décembre 2019 avec l’apparition de la flambée dans la ville de Wuhan.

  • Quels sont les symptômes ?

Fièvre ,Toux, Gorge irritée, Mal de tête,

Peuvent s’ajouter les symptômes  suivants :

Fatigue,  Nez bouché ,  Douleurs , Diarrhée ,  Respiration très difficile ,  Perte de l’odorat et du goût.

Ces symptômes sont généralement peu graves et apparaissent de manière progressive. Certaines personnes peuvent être infectées sans symptôme et se sentent bien.

Environ 80 % des personnes guérissent sans avoir besoin de traitement particulier.

Environ 1 personne sur 6 contractant la maladie présente des symptômes plus graves, comme une sensation de manque d’air ou un essoufflement anormal.

Les personnes âgées et celles qui ont d’autres problèmes de santé (hypertension artérielle, problèmes cardiaques ou diabète) ont plus de risques de présenter des symptômes graves.

TOUTE PERSONNE QUI A DE LA FIÈVRE, QUI TOUSSE ET QUI A DES DIFFICULTÉS À RESPIRER DOIT CONSULTER UN MÉDECIN.

 

 

  • Comment le Coronavirus se propage-t-il ?

Gouttelettes respiratoires, Personnes et Objets contaminés.

Le coronavirus COVID-19 est transmise par des personnes porteuses du virus. La maladie peut se transmettre d’une personne à l’autre principalement par des gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue.

Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question. On peut alors contracter la COVID-19 si on touche ces objets ou ces surfaces et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche.

Il est également possible de contracter la COVID-19 en respirant des gouttelettes d’une personne malade qui vient de tousser ou d’éternuer. C’est pourquoi il est important de se tenir à plus d’un mètre d’une personne malade.

Beaucoup de personnes atteintes présentent des symptômes discrets aux premiers stades de la maladie (par exemple, une toux légère). Il est alors possible de contracter la COVID-19 au contact de ces personnes, même si elles ne se sentent pas malades.

 

  • Comment se protéger et éviter la propagation du coronavirus ?
  • Lavez-vous très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, ou désinfectez-les avec du gel hydroalcoolique ;
  • Toussez ou éternuez dans un mouchoir ou dans le pli de votre coude ;
  • Saluez sans se serrer les mains, évitez les embrassades ;
  • Restez à une distance d’au moins 1 mètre des autres ;
  • Ne pas se toucher les yeux, le nez ou la bouche ;
  • Portez un masque si vous avez des symptômes respiratoires ;
  • Restez à la maison si vous est malade.

La Rédaction de Referencetv.tg

www.referencetv.tg

Lutte contre le Covid 19 Le Leader du PDP, le Député Innocent KAGBARA fait un don de produits pharmaceutiques et de consommables à l’USP de SOLLA et insiste sur le respect des consignes de prévention

 

C’est sans aucun doute l’un des Leaders politiques qui s’implique beaucoup dans la lutte contre le coronavirus au Togo.

Apres avoir sorti plusieurs communiqués et messages appelant la population au respect des recommandations de prévention et exhortant le Gouvernement à faire encore plus, le Président National du Parti Démocratique Panafricain (PDP)  le Député  Innocent KAGBARA a  fait un don de produits pharmaceutiques et de consommables à l’USP de SOLLA ans la préfecture de la Binah .

Une façon pour lui de joindre l’acte à la parole. Une délégation du bureau préfectoral et cantonal du PDP dépêchée par le président national a officiellement remis des produits et matériels médicaux au centre de santé de Solla dans la préfecture de la Binah cette semaine .

Le Régent de Solla ,présent à la cérémonie de  remise a salué l’initiative . Il a déclaré entre autres que ces produits offerts à l’USP de Solla viennent à point pour le bien être de sa population en ce moment de lutte contre le coronavirus. Il n’a pas manqué de remercier les donateurs pour ce geste humanitaire et social.

La délégation du PDP a profité de l’occasion pour sensibiliser l’assistance sur les mesures barrières afin d’éviter la propagation du virus Covid-19.

 

Par ailleurs le PDP a sorti une déclaration pour insister sur le respect des consignes de sécurité pour lutter efficacement contre le coronavirus.

Lisez plutôt cette déclaration faite justement avant le discours du Chef de l’Etat Togolais.

Urgent COVID-19 : Notre pays, le Togo, est-il toujours au stade de la théorie? Au stade de la didactique? À l’heure où des mesures fermes sont prises par des gouvernements, où la police administrative est mobilisée pour  interpeller les citoyens indélicats qui ne respectent pas les mesures de sécurité, ici chez nous nos populations attendent que l’acte soit joint à la parole.

La majorité des togolais ne respecte pas les mesures indiquées par le gouvernement et les autorités sanitaires. Il faut dire que le togolais est habitué à ce qu’on fasse la police derrière lui avant de respecter les normes établies. Sinon comment peut-on expliquer qu’un bar qui est mis en demeure continue par ouvrir ses portes sans être inquiété? Comment peut-on expliquer que certains pasteurs/imams continuent par ouvrir les portes de leurs lieux de culte aux fidèles ? Comment peut-on expliquer que les sports collectifs sont encore organisés dans les quartiers? Les surcharges dans les véhicules, le non respect de la distance minimale d’un mètre entre deux personnes.

Malgré les sensibilisations par ici et là, le togolais reste indifférent à ce qui se dit. Que faut-il encore dire ou faire pour que le togolais prenne conscience qu’il joue contre sa vie et surtout met la vie des autres en danger en ne se conformant pas aux prescriptions des autorités?

 

Les tenanciers de bars, les pasteurs et imams indélicats deviennent une menace à travers leur comportement antipatriotique pour la santé publique. Notons qu’ailleurs ces populations indélicates sont déjà traitées comme de vulgaires bandits.

La situation que vivent les français, les italiens et les américains n’est- elle pas assez alarmante pour que les togolais prennent conscience?

La semaine qui s’annonce sera décisive vu que nous sommes loin de prendre conscience et de respecter les dispositions nécessaires pour éradiquer le COVID-19.

Il urge que les togolais se ressaisissent pour limiter les dégâts et éviter l’hécatombe à notre pays en adoptant les mesures barrières. Se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon, tousser dans le creux du coude, respecter une distance de un (1) mètre au moins avec les interlocuteurs, porter des masques, éviter les regroupements etc…

Que Dieu bénisse le Togo.

Hon. Innocent KAGBARA

Togo/ Santé / Crise du covid 19 Le Président Togolais Faure GNASSINGBE s’adresse à son peuple et prend des mesures sans précédent

 

Le Président de la République Togolaise Faure Essozimna GNASSINGBE a adressé un message à son peuple par rapport à la pandémie du coronavirus qui continue par faire des ravages dans le monde.

Dans sons discours à la Nation, le Chef de l’Etat a annoncé des mesures sans précédent pour permettre au pays de lutter efficacement contre le coronavirus.

Le Président Togolais a su choisir les mots pour convaincre ses concitoyens de mettre tout en œuvre pour lutter contre le covid 19.

Le Chef de l’Etat dit entre autres : ‘’Malgré les dispositions prises çà et là, le nombre des cas confirmés de Covid 19 continue d’augmenter, la pandémie poursuit sa course folle et dévastatrice, bouleversant toutes les certitudes. Et tout porte à croire que la bataille pour venir à bout de la pandémie ne fait que commencer. Notre pays est également touché par la pandémie du coronavirus… A ce jour nous recensons 36 cas de contamination confirmée dont 24 sont en traitement et 10 guéris. Cette maladie a malheureusement ôté la vie à deux de nos compatriotes’’.

Faure Essozimna GNASSINGBE  ajoute :’’ …C’est dans cet esprit que nous avons mis en place un Collège Scientifique dont la mission est de nous éclairer sur les meilleures dispositions à mettre en œuvre et les protocoles à utiliser pour soigner les malades’’.

‘’C’est ainsi que pour aller plus vite et plus loin dans la prise de décisions, le gouvernement a sollicité et obtenu, conformément aux dispositions de l’article 86 de la Constitution, une autorisation de l’Assemblée nationale pour une période de six (06) mois afin de pouvoir prendre par voie d’ordonnances toutes les mesures nécessaires à la lutte contre la pandémie de COVID-19 et ses effets. Face à la gravité de la situation et en conformité avec les dispositions constitutionnelles, je décrète l’état d’urgence sanitaire au Togo pour une période de trois mois’’ déclare encore le Numéro 1 Togolais.

Et il ajoute :’’Un couvre-feu sera mis en place à compter du 2 avril 2020 et ce, jusqu’à nouvel ordre entre 19 heures et 6 heures du matin. J’ai donné à cet effet des instructions au gouvernement pour réajuster les horaires de travail pour qu’elles tiennent entre 9 heures et 16 heures ‘’…

Le Chef de l’Etat annonce :’’Il est par ailleurs créé par décret une force spéciale anti-pandémie composée de 5 000 hommes, qui sera chargée de veiller au respect des décisions prises dans le cadre de la lutte contre le Covid 19.  Il s’agira d’une force mixte composée des forces de défense et de sécurité sur le modèle déjà connu de la FOSEP’’.

Et il ajoute :’’Pour financer toutes ces mesures socio-économiques, j’annonce la création d’un Fonds National de solidarité et de relance économique de 400 milliards de francs CFA’’.

La Rédaction de Plume Libre et de Referencetv.tg vous propose de lire l’intégralité du discours du Président de la République Togolaise Faure Essozimna GNASSINGBE.

Emmanuel Vivien TOMI

 

 

 

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

Togolaises et Togolais

Mes chers compatriotes,

Je m’adresse à vous dans un contexte tout particulier où le monde fait face à une crise sanitaire sans précédent provoquée par le coronavirus. La pandémie n’épargne aucun continent, aucun pays. A l’heure où je vous parle, le monde compte plus de 40 mille morts et près d’un million de personnes infectées. Malgré les dispositions prises çà et là, le nombre des cas confirmés de Covid 19 continue d’augmenter, la pandémie poursuit sa course folle et dévastatrice, bouleversant toutes les certitudes. Et tout porte à croire que la bataille pour venir à bout de la pandémie ne fait que commencer. Notre pays est également touché par la pandémie du coronavirus.

A ce jour nous recensons 36 cas de contamination confirmée dont 24 sont en traitement et 10 guéris. Cette maladie a malheureusement ôté la vie à deux de nos compatriotes.

Je salue ici la mémoire des disparus et présente à leurs familles, leurs amis et collègues, les condoléances de tout le peuple togolais. La situation est de toute évidence inquiétante face à un virus particulièrement dangereux. Je comprends qu’elle suscite des peurs et des angoisses. Mais je voudrais vous rassurer que cette bataille nous la mènerons et nous la gagnerons ensemble. Avant la survenue du premier cas au Togo, nous avions déjà appréhendé le mal et mis en place un comité de crise que je préside personnellement et qui se réunit régulièrement pour évaluer la situation et prendre les décisions qui s’imposent. Par ailleurs, j’ai institué par décret une Coordination Nationale de gestion de la riposte au COVID-19. Elle est chargée d’assurer la coordination interministérielle de la mise en œuvre des décisions gouvernementales. Elle est l’échelon intermédiaire entre le Comité stratégique et les différentes forces engagées dans la riposte au niveau des préfectures. Aussitôt le premier cas confirmé, nous avons pris des mesures de prévention et de restrictions pour limiter la propagation du coronavirus dans notre pays et protéger nos populations : Suspension des vols internationaux en provenance des pays à haut risque, fermeture des frontières, des écoles, des universités et des lieux de culte, interdiction des rassemblements, réquisition d’établissements hôteliers pour accueillir les cas suspects, bouclage de certaines villes du pays…

2 Des structures sanitaires sont identifiées sur toute l’étendue du territoire pour accueillir les personnes testées positives au Coronavirus.

J’ai instruit le gouvernement de renforcer les moyens de ces structures pour faire face à la situation. Nous avons reçu des équipements de protection et des tests de dépistage aux normes de l’Organisation mondiale de la santé pour augmenter notre capacité opérationnelle à Lomé et à l’intérieur du pays. Toute personne présentant des symptômes du Coronavirus peut ainsi se faire dépister de manière totalement confidentielle, rapide et surtout gratuite.

Togolaises et Togolais,

Vous avez certainement mesuré l’ampleur du malheur qui frappe nos pays. Au Togo, il est de notre devoir de prendre toutes les dispositions pour ralentir, maîtriser et mettre un terme à la transmission de ce fléau. Nous ne lésinerons sur aucun moyen. C’est le sens à donner à toutes les actions que nous avons entreprises depuis lors. Et c’est dans cet esprit que nous avons mis en place un Collège Scientifique dont la mission est de nous éclairer sur les meilleures dispositions à mettre en œuvre et les protocoles à utiliser pour soigner les malades.

Mes chers compatriotes,

Face à la pandémie, notre stratégie est d’intensifier la surveillance et les tests en laboratoire de sorte que les porteurs du virus puissent être rapidement identifiés et pris en charge de manière adéquate afin de rompre la chaîne de transmission. Pour démultiplier les dépistages, nous renforcerons le dispositif d’une part avec l’acquisition de tests rapides, et d’autre part avec des laboratoires mobiles à l’intérieur du pays.

Le gouvernement a pris par ailleurs toutes les dispositions pour doter les personnels soignants qui sont au front de matériel de protection afin d’éviter qu’ils soient contaminés. Et ceci se fera de manière continue tout au long de la bataille que nous menons ensemble contre le virus. Je voudrais ici rendre hommage aux personnels soignants pour les sacrifices et le dévouement dont ils font preuve en ces moments difficiles. Je comprends qu’il y ait eu des moments de doute et de frustration au début de cette crise. Mais je voudrais les rassurer que toutes les dispositions sont prises pour les accompagner dans leur délicate mission.

Togolaises et Togolais,

Mes chers compatriotes,

La pandémie du coronavirus nous impose des défis exceptionnels, d’immenses sacrifices. Elle appelle à prendre de nouvelles mesures et des dispositions courageuses pour protéger nos vaillantes populations.

3 C’est ainsi que pour aller plus vite et plus loin dans la prise de décisions, le gouvernement a sollicité et obtenu, conformément aux dispositions de l’article 86 de la Constitution, une autorisation de l’Assemblée nationale pour une période de six (06) mois afin de pouvoir prendre par voie d’ordonnances toutes les mesures nécessaires à la lutte contre la pandémie de COVID-19 et ses effets. Face à la gravité de la situation et en conformité avec les dispositions constitutionnelles, je décrète l’état d’urgence sanitaire au Togo pour une période de trois mois.

Cette disposition de notre Constitution, jamais mise en œuvre dans l’histoire récente de notre nation, est la preuve de la gravité de la situation à laquelle nous sommes confrontés. L’état d’urgence nous permettra d’adopter des mesures exceptionnelles de riposte sanitaire et de police générale qu’imposent les circonstances actuelles.

Un couvre-feu sera mis en place à compter du 2 avril 2020 et ce, jusqu’à nouvel ordre entre 19 heures et 6 heures du matin. J’ai donné à cet effet des instructions au gouvernement pour réajuster les horaires de travail pour qu’elles tiennent entre 9 heures et 16 heures. Chaque secteur d’activité pourra, à l’intérieur de cette tranche, s’organiser. Les restrictions de circulation et de regroupement qui découleront de l’état d’urgence visent à contenir l’épidémie afin de pouvoir mieux l’endiguer.

Il est par ailleurs créé par décret une force spéciale anti-pandémie composée de 5 000 hommes, qui sera chargée de veiller au respect des décisions prises dans le cadre de la lutte contre le Covid 19.

Il s’agira d’une force mixte composée des forces de défense et de sécurité sur le modèle déjà connu de la FOSEP. Je sais pouvoir compter sur notre sens collectif de civisme pour appliquer l’ensemble des mesures prises qui nous permettront de remporter la bataille contre cet ennemi invisible. Aucun écart ou manquement ne sera toléré. Selon l’évolution de la situation d’autres dispositions pourront être prises. Il s’agit de mener une véritable bataille, une guerre contre le coronavirus. Cette bataille, nous la gagnerons. Nous n’avons pas d’autres choix. Mais pour la gagner, nous devons respecter les mesures prises et faire preuve d’une grande discipline collective. Togolaises et Togolais, Mes chers compatriotes, Notre pays a une histoire particulière. Nous venons de loin et c’est ensemble que nous ferons face à cette crise. En 2005, après des années de crise politique et économique, la pauvreté avait atteint un niveau élevé dans notre pays. Ce sont nos efforts à tous qui nous ont permis de réduire sensiblement ce chiffre.

Depuis 2005 nos succès communs matérialisés par un taux de croissance annuel 4 moyen de plus de 5% nous ont permis de sortir des centaines de milliers de Togolais de la précarité et de faire baisser le taux de pauvreté de près de 10 points. C’est à la fois l’engagement et la détermination de tous, de la revendeuse de nourriture, du conducteur de taxi-moto, de la serveuse dans un restaurant, que de celui de l’enseignant, du fonctionnaire, du cadre d’entreprise, de l’agriculteur ou encore de l’entrepreneur qui nous ont permis de remonter la pente et d’entrevoir aujourd’hui la promesse d’un Togo meilleur.

La pandémie du Covid 19, à laquelle nous devons faire face aujourd’hui, est un défi sanitaire mais au-delà, elle menace de remettre en cause nos acquis économiques et sociaux et de faire rebasculer bon nombre de nos concitoyens dans la pauvreté. Pour contenir la propagation de la pandémie et la vaincre, nous avons pris et nous prendrons des mesures exceptionnelles, parfois drastiques qui auront des incidences sur la vie de chacun de nous, surtout de ceux parmi nous qui sont les plus vulnérables.

Nous sommes face à un risque de retour en arrière, de résurgence de l’extrême pauvreté mais j’ai foi, que plus que jamais, ensemble nous prendrons le dessus. Les règles strictes de déplacement et de rassemblement qui devront s’imposer dans certaines localités empêcheront bon nombre d’entre nous de pouvoir mener les activités génératrices de revenus qui leur permettent de nourrir leurs familles. Je tiens à leur dire que la collectivité nationale sera là pour les soutenir et les aider à faire face afin qu’ensemble nous puissions gagner le combat contre le Covid 19.

C’est pourquoi, nous allons lancer dans les tous prochains jours un programme de transferts monétaires pour aider nos concitoyens qui seront les plus affectés par la crise et les mesures annoncées. Nous allons également rendre gratuits pour trois mois, l’eau et l’électricité pour les tranches sociales. Nous voulons affirmer que face à cette épreuve la solidarité nationale sera au rendez-vous pour aider les plus démunis d’entre nous, les plus faibles, les plus défavorisés. Aucun Togolais ne sera laissé pour compte dans cette bataille que nous engageons ensemble. C’est pour cela que j’ai demandé au gouvernement d’étudier toutes les possibilités pouvant nous permettre de préserver au mieux l’activité économique des conséquences de la crise. Nous prendrons, en relation avec les institutions de l’Union économique et monétaire ouest africaine, des mesures pour soutenir les entreprises en particulier les PMI/PME affectées par les conséquences de la pandémie. Une attention particulière sera accordée à la situation de nos aux jeunes entrepreneurs qui viennent de lancer leurs activités, et ce, de manière courageuse.

5 Cette crise ne doit pas nous faire perdre de vue les objectifs fixés par le Plan national de développement. C’est pour cela que nous mettons en place des mesures spécifiques d’accompagnement pour soutenir la production agricole et assurer l’autosuffisance alimentaire dans notre pays. La réflexion est également en cours avec le secteur privé en vue de l’adoption de mesures de soutien à la consommation, à la production et à la sauvegarde de l’emploi. J’ai, dès à présent, demandé au gouvernement d’étudier la situation fiscale des entreprises au cas par cas, notamment celles qui sont les plus exposées aux conséquences de la crise.

Pour financer toutes ces mesures socio-économiques, j’annonce la création d’un Fonds National de solidarité et de relance économique de 400 milliards de francs CFA.

Ce fonds sera alimenté par l’apport du gouvernement, les mobilisations auprès des partenaires internationaux, du secteur privé national et international et de toutes les bonnes volontés.

Mes chers compatriotes,

Ces derniers jours, j’ai pu, une nouvelle fois, apprécier la compétence et la détermination des Togolaises et des Togolais autour d’une cause nationale. Permettez-moi de saluer ces femmes et ces hommes, médecins, scientifiques, journalistes, acteurs politiques et de la société civile, députés, élus locaux, autorités traditionnelles, artistes, forces de défense et de sécurité, religieux qui œuvrent inlassablement pour que notre pays sorte victorieux de cette épreuve. Je convie l’ensemble de la population au respect strict des dispositions prises dans leur intérêt. Chaque citoyen doit veiller au respect des mesures annoncées par le gouvernement dans sa famille et dans son milieu professionnel. J’en appelle à la responsabilité des personnes présentant des symptômes de cette maladie, pour qu’elles prennent d’elles-mêmes, des mesures de quarantaine et contactent les autorités sanitaires pour une prise en charge. J’invite les forces de l’ordre à veiller, dans le cadre de la loi, à la sécurisation des personnes et des biens partout dans le pays. Je remercie les partenaires du Togo pour leur soutien et leur accompagnement dans cette épreuve commune. Je témoigne de mon admiration à toutes les bonnes volontés qui se mobilisent spontanément aux côtés du gouvernement pour venir en aide aux personnes les plus affectées par les conséquences de la pandémie.

6 Nous resterons à l’écoute des propositions constructives visant à permettre au Togo de remporter ce combat face au Coronavirus. Plus que jamais nous devons adopter les gestes barrières et les comportements d’hygiène et de prévention. – se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, ou avec du gel hydroalcoolique, – éviter les contacts physiques au maximum, – tousser dans le coude. – composer le 111 en cas de besoin d’assistance ou d’informations crédibles, – limiter au strict nécessaire nos déplacements et garder les bonnes distances pour rompre la chaine de transmission du virus.

Nous gagnerons cette bataille, comme d’autres pays, en étant disciplinés et responsables. Togolaises et Togolais, Face à cet ennemi nous n’avons aucun autre choix que celui de le combattre. Nous devons faire front contre le coronavirus, car notre salut en dépend. Notre force réside dans l’anticipation et la prise de décisions, de mesures et de dispositions énergiques afin d’endiguer la propagation de la pandémie.

J’ai la ferme conviction que nous gagnerons aussi vite que possible cette lutte si nous mettons en avant la grande maturité qui nous caractérise et dont nous avons toujours fait preuve. La dignité, la discipline et le courage démontrés constituent les marques incontestables de notre pays, une Nation déterminée et prête à relever les grands défis pour un futur de prospérité et de progrès.

Que Dieu protège et bénisse le Togo.

Je vous remercie

Santé / lutte contre le coronavirus et situation sociale Le PDP du Député Innocent KAGBARA propose la mise en place d’un fonds d’aide pour la relève économique

 

La pandémie du coronavirus n’est pas sans conséquences sur la situation sociale dans les pays touchés. C’est le cas au Togo où beaucoup d’entreprises risquent de mettre la clé sous le paillasson si rien n’est fait. Pire encore, dans un pays où beaucoup de citoyens tirent le diable par la queue il est très difficile de joindre les deux bouts.

C’est sans doute ce qui a poussé le Parti Démocratique Panafricain (PDP) du Député et Président de la Commission de l’Education et du Développement Socioculturel à l’Assemblée Nationale Innocent KAGBARA à faire  des propositions concrètes au Gouvernement Togolais.

Dans un communiqué en date du 26 mars 2020 et signé par  son Président National Innocent KAGBARA, le PDP propose la  mise en place d’un fonds d’aide pour la relève économique.

Le communiqué dit entre autres : ‘’ Notre parti propose la mise en place d’un fonds d’aide pour la relève économique. Il s’agit d’un fonds de riposte économique au covid 19’’.

Le PDP exhorte ‘’le Gouvernement à prendre des dispositions pour la relève économique du pays en réfléchissant notamment à  un plan de soutien  aux operateurs économiques grâce à un collectif budgétaire d’urgence’’.

La formation politique de l’honorable Innocent KAGBARA ajoute « Nous proposons au Gouvernement de débloquer  au moins 100 milliards de francs cfa pour soutenir les entreprises et les structures en ce moment difficile. C’est un véritable plan Marshall  qui doit permettre de réduire l’impact économique, financier, social et culturel de cette pandémie de coronavirus ».

Nous vous proposons de lire le communiqué en intégralité.

 

Communiqué du PDP

(Relatif à la lutte contre le coronavirus : proposition de mise en place d’un fonds d’aide pour la relève économique)

Le Parti Démocratique Panafricain (PDP) continue par suivre de près  l’actualité liée au coronavirus.

Notre parti propose la mise en place d’un fonds d’aide pour la relève économique. Il s’agit d’un fonds de riposte économique au covid 19.

Nous exhortons le Gouvernement à prendre des dispositions pour la relève économique du pays en réfléchissant notamment à  un plan de soutien  aux operateurs économiques grâce à un collectif budgétaire d’urgence.

Nous proposons au Gouvernement de débloquer  au moins 100 milliards de francs cfa pour soutenir les entreprises et les structures en ce moment difficile. C’est un véritable plan Marshall  qui doit permettre de réduire l’impact économique, financier, social et culturel de cette pandémie de coronavirus.

Ce plan doit inclure les collectivités  locales ; les opérateurs  économiques publiques  et privés, le secteur informel ; ainsi que les personnes physiques vulnérables à  travers des ajustements budgétaires, des mesures d’accompagnement fiscal ; le report ou l’étalement des loyers et des factures d’eau ; d’électricité ; de téléphone et d’accès à  internet aux professionnels ; personnes physiques et aux ménages pour les trois prochains mois.

Le gouvernement  doit décréter et  mettre  en place d’urgence ce  fonds d’aide à  l’économie pour soutenir  les citoyens à surmonter les épreuves dures liées à la pandémie .

Par ailleurs le PDP demande aux populations de ne pas céder à la panique  et de respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Il est important d’éviter de semer la psychose dans les esprits en relayant des fakes news ou infox sur les réseaux sociaux.

Gardons tous la foi devant cette épreuve.

Que Dieu bénisse le Togo.

Fait à Lomé, le 26 mars 2020

Pour le PDP, le Président

L’honorable Innocent KAGBARA