Notre Plumet (Editorial) Aux urnes, citoyens et surtout sans violences !

Les togolais en âge de voter devront se rendre aux urnes le 22 février 2020 pour l’élection du Président de la  République.

Au total sept (07) candidats sont retenus par la Cour Constitutionnelle sur la dizaine de dossiers enregistrées  par la CENI : Commission Electorale Nationale Indépendante et sur la vingtaine  de candidatures déclarés.

Six candidats de  l’opposition sont donc en compétition pour la conquête du fauteuil présidentiel face au Président sortant et Président National d’UNIR (Union pour la République) Faure Essozimna GNASSINGBE.

La campagne électorale est en cours depuis le 06 février 2020 et le premier tour est prévu pour le 22 février prochain.

Contrairement aux années de l’amorce du processus démocratique, le Togo organise depuis 2007 des élections quasiment sans violence et cela est à saluer. Il  y a encore  des efforts à faire et chaque acteur  doit jouer son rôle  sans failles.

Le Gouvernement ,la Cour Constitutionnelle ,  la  CENI , les  candidats ,les partis  politiques , la société civile , les forces de l’ordre  et de sécurité , les médias , les observateurs , les confessions religieuses, les citoyens, tout le monde doit faire sa part, dans l’impartialité .

Les élections doivent être  transparentes, démocratiques, crédibles, aux résultats  acceptables et acceptés par tous. Le Togo ne doit plus s’afficher comme le pays où  les élections sont toujours sources de tensions, de conflits, de contestations.

Chaque acteur devra tout mettre en œuvre pour que lors de ce processus électoral la paix règne. Le pays n’a pas besoin de violences. Et surtout il ne doit plus avoir des pertes en vies humaines à causes des élections.

Tout le monde doit faire sa part .personne n’a le droit de jeter de l’essence sur le feu et il faut  obligatoirement  prévenir les conflits.

La jeunesse doit éviter de se laisser  manipuler par des personnes ayant les projets obscurs.

Dans un monde devenu dangereux ou les Forces du mal notamment les extrémistes guettent les situations de conflit, les togolais doivent faire très attention pour ne pas prêter le flanc.

Tous les sept candidats doivent s’engager à prôner  la paix, la tolérance l’acceptation de l’autre avec sa différence, l’amour du prochain et de la patrie.

IL est urgent de tout mettre en œuvre pour barrer la route à la violence, pour toujours, dans le pays.

Le Togo célèbre cette année, les 60 ans de son accession à l’indépendance  et le plus beau cadeau que les acteurs  politiques, les jeunes et tous les citoyens puissent faire à ce pays, c’est un scrutin présidentiel transparent, crédible, aux résultats  acceptables.

Tous les candidats doivent prendre un engagement de reconnaitre, de féliciter  celui qui va remporter le scrutin, pourquoi pas  de travailler  avec lui pour  l’essor du Togo.

Alors, comme on le dit dans le langage :‘’Aux urnes, citoyens et surtout sans violence ! ‘’

Emmanuel Vivien TOMI

Directeur de Publication

Reference  Plume Libre

Election de 2020 Le Candidat Agbeyome KODJO fait ‘’une campagne de ring’’

 

Le Candidat du MPDD, Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement et des ‘’Forces Démocratiques’’ Dr Gabriel Messan Agbéyomé KODJO continue par sillonner les localités du pays pour convaincre ses concitoyens sur le bien-fondé de son projet de Société.

Dans une ambiance bon enfant, le ‘’Candidat unique de l’opposition’’  comme il continue par se présenter, Agbéyomé KODJO n’évite pas de répondre au tic-tac sur les sujets sur lesquels il est interpellé.

Dr Gabriel Messan Agbéyomé KODJO, ancien Membre, ancien Premier Ministre, ancien Président de l’Assemblée Nationale, politicien de ‘’la première pluie’’ n’hésite pas à esquisser quelques pas de danse avant son adresse et surtout les réponses aux critiques.

Les podiums du Candidat Agbéyomé KODJO ressemblent des fois à des extrades entourées de trois rang de cordes sur laquelle se disputent les combats de boxe ou de Catch ou ring.

Il répond aussi aux autres candidats qu’aux autres acteurs politiques. Et son chapeau donne des fois une allure d’une campagne à la manière d’une Cow boy, donna un observateur. On sent une détermination, un engagement, une sorte de propulsion, une envie forte de s’adresser à ces citoyens, un plaisir de parler des sujets relatifs à la vie de la cité, dans les campagnes de M. Agbéyomé KODJO qui a ‘’l’homme de de Dieu’’ à côté.

Nous y reviendrons.

 

Emmanuel Vivien TOMI

Referencetv.tg / Plume Libre

Présidentielle de 2020 au Togo : Faure GNASSINGBE qui a le soutien de plusieurs partis et leaders ratisse large

 

L’actuel Président de la République et Président National du parti UNIR, Union pour la République Faure Essozimna GNASSINGBE est sur le terrain depuis le 06 février 2020 pour battre campagne.

Le Président Faure GNASSINGBE qui boucle un quatrième mandat peut compter sur certains partis et mouvements politiques, certains leaders et même des communautés. En dépit des nombreux soutiens annoncés par ses sympathisants et des organisations politiques, l’actuel Président du Togo ne baisse pas les bras. Il est sur le terrain et sillonne entre deux à quatre localité quasiment par jour.

Le Président Faure GNASSINGBE et son parti UNIR peuvent compter sur des associations ou formations politiques dont certaines ont officiellement annoncées qu’elles seront sur le terrain pour appeler le Président sortant.

On peut citer entre autres, le parti BATIR (le Bloc Alternatif Togolais pour une Innovation Républicaine) de Mme Vincenzia MEYER ; le MRC (Mouvement Républicain Centriste) du Député Abass KABOUA ; le parti CLE (Cercle des Leaders Emergents) de AGNINA Yacoubou, le Mouvement Touche pas à Mon Président (TPMP) du Député Beausoleil OBEKOU, le mouvement républicain ‘’Le Togo en Marche’’ de M. TCHABLI Gaëtan, la Nouvelle Jeunesse pour le Soutien au Président Faure, NJSPF du Député Noël De Poukn ; le Mouvement Faure Est Grand , MFEG de Jules Ferry AGBO, le Mouvement les Templiers de Jean Luc HOMAWO et autres encore.

Il faut ajouter aussi le soutien de 18 députés indépendants au Président Faure GNASSINGBE pour cette élection du 22 février 2020.

Des Députés indépendants apportent donc leur soutien au candidat d’UNIR.

Ils sont donc 18 députés issus de neuf (9) associations à savoir :

  • Avé en Marche (Avé)
  • Aloledu – Vo
  • Indépendants pour construire Dankpen
  • Conscience patriotique Wawa
  • Indépendants pour la République
  • HYSOP – Lacs
  • Duamenyo – Yoto
  • CRAD, Zio
  • Nouvelle Vision Danyi

Les 18 parlementaires sont donc entrain de battre campagne pour la victoire du Président Faure GNASSINGBE.

 

Emmanuel Vivien TOMI

Referencetv.tg / Plume Libre