Togo /Décentralisation : Les nouveaux maires et leurs adjoints vivent un calvaire sans précédent

 

Les maires, leurs adjoints et les conseillers municipaux, tirent véritablement le diable par la queue et vivent un calvaire sans précédent depuis leurs élections en juin et août 2019 et la prise de fonction.

Les membres de l’Exécutif des communes du Togo semblent être oubliés ou laissés sur le carreau et surtout en cette période de covid 19 .

Certains d’entre eux, surtout les nouveaux vivent des conditions misérables et ne savent à quels saints se vouer.

Et pourtant, un arrêté interministériel fixe les indemnités des Maires,  de leurs adjoints et des Conseillers Municipaux.

Certains maires et adjoints au maire évitent de justesse de prendre des motos pour rejoindre leurs postes. Situation misérable, conditions de vie pénibles, véhicules de service inexistants.

Après plus de 32 ans, le Togo a renoué avec les élections municipales, les précédentes élections remontent à 1987.

Le scrutin a eu lieu le 30 juin 2019 et le 15 Août 2019, après plus de 27 ans de reports consécutifs. L’élection des maires et adjoint a eu lieu courant septembre 2019. Les citoyens Togolais ont eu à élire 1527 Conseillers municipaux pour les 117  communes.

Au total 117 maires seront donc élus par les paires pour remplacer les présidents de délégations spéciales nommés auparavant par le Président de la République.

Environ 565 listes se sont affrontées au cours d’un scrutin proportionnel plurinominal suivant ‘’la méthode du plus fort reste’’ pour remplacer les délégations spéciales.

Suivant les textes en vigueur, il appartient aux élus locaux d’élire les deux tiers du futur Sénat.

Mais dans quelles conditions les Maires et leurs adjoints accomplissent ils leur mission, pratiquement un  an âpres les municipales ?

Nous y reviendrons.

Plume Libre et Referencetv.tg

Société / Développement : L’ONG RAFSET a procédé au lancement du projet ‘’AMELEMIASSI’’

 

Le mercredi 1er juillet 2020 dans la matinée, l’ONG RAFSET : le Réseau Africain pour la Formation, la Science et l’Emergence des Talents   a procédé au lancement officiel de son projet social ‘’AMELEMIASSI’’. C’était à son siège à Klikamé à Lomé, la capitale Togolaise.

Assistance médicale, aide à l’éducation, assistance professionnelle et juridique, banque alimentaire, réalisation de travaux d’intérêt commun et la sensibilisation pour la lutte  contre Covid-19 et autres maladies constituent l’essentiel des programmes d’activités du projet ‘’Amelemiassi’’.

Pour RAFSET, le monde a besoin de solidarité et chaque citoyen devrait contribuer à apporter une assistance aux autres.

C’est le Directeur Exécutif de l’ONG RAFSET, l’Honorable Député Innocent KAGBARA qui a procédé au lancement du projet ‘’Amelemiassi’’, c’était au cours d’une conférence de presse, le 1er juillet donc à Lomé.

Pour M.KAGBARA, l’objectif principal  du projet est de:

-Fournir des Kits alimentaires mensuels et du matériel de protection aux familles démunies du Togo.

-Sensibiliser les populations sur la pandémie du COVID-19 et leur distribuer du matériel de prévention.

-Assister les populations désœuvrées sur le plan psychologique, juridique, médical et professionnel.

-Faire une cartographie de la situation économique et sociale du Togo en répertoriant les personnes ébranlées par la crise sanitaire liée au COVID-19.

Le Réseau Africain pour la Formation, la Science et l’Emergence des Talents : RAFSET est une ONG internationale, avec un accord de siège à Lomé au Togo, créée le 25 Avril 2003 et enregistrée sous le numéro N° 00054 / MISD-SG-DAPSC-DSC.

Le RAFSET œuvre dans l’humanitaire avec des domaines d’intervention tels que la veille citoyenne, la gouvernance, l’action sociale, le développement durable, la psychologie, l’éducation civique, la recherche et le panafricanisme.

Plume Libre et Referencetv.tg