Société : Célébration de la vie Maman Rosaline DZADE a célébré son anniversaire sous le signe de la longévité

Le Dimanche 22 Décembre 2019 dans l’après-midi, les enfants, les petits enfants, les arrières fils, les familles parentes et alliées, les amis, les Autorités locales, les religieux, les médias et les curieux  ont célébré l’anniversaire de Maman Rosaline DZADE, épouse de Feu GLEDZE  Athanase. Sur son jugement supplétif servant d’acte de naissance officiel, Maman Rosaline DZADE a 90 ans mais ces enfants estiment qu’elle doit être âgée en réalité de plus de 98 ans.

C’était dans le quartier Avedji à Lomé, la capitale Togolaise. Plusieurs invités ont répondu à l’appel de la famille pour cette célébration de la vie. ‘’Généralement  on célèbre les funérailles, mais ce n’est pas bon, il faut plutôt célébrer la vie à  laissé entendre le fils ainé de Maman Rosaline DZADE : M. GLEDZE  Koudjovi.

‘’Dieu a béni tellement notre mère et lui donné la joie de vivre et nous devons en être fiers. Voilà le sens qu’il faut donner à cette célébration ‘’ a laissé entendre un autre fils de Maman Rosaline à savoir M. GLADZE Koffi Théo revenu spécialement du Mali pour cette célébration.

Ameyo GLEDZE, une autre fille de celle qui célèbre l’anniversaire n’a pas manqué d’exhorter l’assistance à faire ces genres de célébration pour remercier Dieu pour la vie de nos parents.

Akpédzé, l’une de ses petites filles estime que Maman Rosaline DZADE doit servir de modèle pour les jeunes notamment dans les habitudes pouvant permettre la longévité.

Maman Rosaline DZADE a justement 12 enfants , 15 petits enfants et 8 arrières petits enfants.

Nadège Laverte

Plume Libre et Referencetv.tg

 

 

Fait divers : Il est mort dans un bar, une bouteille de bière en main

 

Les hommes savent qu’ils vont tous mourir un jour mais quand, où, comment et de quoi ? Difficile à savoir mais il y a ici bas des dôles de façons de mourir. C’est sans doute le cas de cet homme d’environ la soixantaine décédé tout récemment dans un bar d’un quartier banlieusard de Lomé, la capitale Togolaise.

Koffi G., un homme de presque 60 ans a bel et bien garé sa voiture lui-même, il s’est installé à table dans un coin du bar dont nous taisons le nom avant de commander une bière fraiche. Il a été servi et a refusé d’utiliser un verre, explique le gérant du bar.

Le gérant ajoute : ‘’ La jeune fille qui l’avait servi a ramené le verre et l’homme était resté seul jusqu’aux alentours de minuit. En principe, nous fermons à 23h mais comme il y avait un client, nous avions traîné un peu jusqu’à  l’heure où, n’en pouvant plus, nous avions décidé de ramasser les chaises et les tables en prenant soin de ne pas le déranger. Mais l’homme était bizarre et j’ai envoyé la jeune fille prendre l’argent et informer le monsieur que nous allions fermer…’’

La suite, tout le monde peut l’imaginer. L’homme a été trouvé mort avec la bouteille de bière en main. Les sapeurs pompiers appelés au secours n’avaient plus rien à faire et la police entama une enquête rapide. Un médecin sollicité pour l’examen va conclure plus tard que l’homme était mort d’une mort naturelle.

Terrible nouvelle pour la famille, cette nuit. Le père, le mari, l’oncle était mort dans un bar, une bouteille de bière à la main.

Vivien

Referencetv.tg et Plume Libre

www.referencetv.tg